Retour à la liste des expositions

Rencontres photographiques de ViaSilva #5

Une belle exposition estivale pour découvrir les photographies de Françoise Beauguion et Emmanuelle Blanc

Chaque année, Les Rencontres photographiques de ViaSilva proposent à des artistes de s’installer sur ce territoire éponyme, le temps de quelques mois, afin de montrer leur vision du chantier et son évolution. Sans ligne artistique figée, ce programme se veut comme un révélateur de singularités, dans une perspective innovante et inclusive. Pour la cinquième édition, les photographes Françoise Beauguion et Emmanuelle Blanc ont parcouru le futur quartier pendant plusieurs mois et nous livrent des travaux narratifs à travers une exposition et deux monographies.

Deux œuvres complémentaires  

Durant sa résidence mission Françoise Beauguion a documenté la vie du chantier, les nouvelles concertations, les comités scientifiques... La photographe a échangé dans la rue avec celles et ceux qui passaient, avec les ouvrier·ères, les curieux·ses et est allée à la rencontre des habitant·es.

À la suite d’une phase d’observation, Françoise Beauguion nous propose un travail photographique crépusculaire à la fois doux et angoissant qui retranscrit les discours entendus et toutes les divergences qui entourent le quartier en construction. L’artiste donne à voir une balade poétique à ViaSilva, s’amusant des lumières et des formes présentes sur le chantier, un jeu esthétique pour le plaisir des yeux.

Emmanuelle Blanc, en arrivant sur le territoire de ViaSilva, a eu le sentiment de se déplacer à l’intérieur d’une maquette, d’un endroit irréel pourtant bien présent. En travaillant à la fois au numérique et au moyen format (un appareil photo argentique), l’artiste s’est questionnée sur la temporalité du chantier : tout va très vite, le lieu est en mouvement perpétuel. Les activités fourmillent et les bâtiments poussent à une vitesse vertigineuse. L’artiste s’est également intéressée à cette projection que beaucoup ont de ViaSilva, un fantasme, un rêve, qui se confronte à une réalité faite de mouvements de terre et d’élévation d’immeubles. Dans un récit à la fois ludique et laborieux, elle multiplie les points de vue et contrebalance les promesses et les fantasmes qui tournent autour du projet urbain.

Une exposition à la Galerie Net Plus

Les deux artistes ont évoqué le souhait de proposer une exposition monumentale qui aurait pris place dans la station de métro ViaSilva afin d’accompagner la mise en service de la ligne B, ce qui s’avère finalement impossible. Aussi, pour la troisième année consécutive, la Galerie Net Plus accueille les Rencontres photographiques de ViaSilva pour une exposition d’exception. Françoise Beauguion et d’Emmanuelle Blanc offrent aux visiteur·ses un dialogue avec leurs œuvres. C’est une balade au sein de ViaSilva que les artistes proposent, nous invitant à découvrir ou redécouvrir les paysages de ce quartier en mouvement perpétuel. Une exposition en accès libre et gratuit.

Deux beaux livres aux Éditions de Juillet

Cette année encore, les artistes ont travaillé avec les Éditions de Juillet afin de publier deux monographies qui viennent s’ajouter à la collection des Rencontres photographiques de ViaSilva, accompagnant les expositions. Dans Méandres, Françoise Beauguion se joue des lumières nocturnes des cieux cessonais et des ombres qui plongent sur les bâtiments en construction, elle s’amuse des reflets du paysages dans les flaques. Pour Terra-former, Emmanuelle Blanc a travaillé avec l’autrice Blandine Sebillotte et propose une narration ludique qui interroge les promesses portées par ViaSilva en les mettant face à une certaine réalité captée par son regard de photographe.