Retour à la liste des expositions

Miguel Egaña est né à Paris en 1952. Artiste contemporain inspiré par le surréalisme et son usage poétique des objets, il s'oriente autant vers l'assemblage et l'installation que vers le land art.

Ses dessins apparaissent comme un prolongement de son activité. Le même esprit y règne, la même insistance sur les dérèglements, souvent infimes, de nos certitudes visuelles.

Couples, chiens, oiseaux, sirènes, licornes, îles désertes : les grands thèmes du dessin d'humour sont revisités. ils forment un hommage à ces milliers de situations comiques ou absurdes que l'on découvrait au hasard d'une page d'un journal populaire.

Miguel Egaña efface le décor, la scène, l'arrière-fond, pour ne laisser que la ligne minimale, le blanc, la respiration, le silence. Ses dessins se « lisent » comme on lirait des haïkus ou des aphorismes.

"A dessein ou tauromachie de l'alcôve"

Texte de Loïc Bodin

Attention, braves gens, les dessins de Miguel Egaña donnent des ailes à ceux qui le lisent.

Léger et lourd, drôle et angoissant, Egaña l'équilibriste nous maintient sur le fil, oscillant entre le rire et la folie. Tendre à la Sempé, caustique à la Willem, l'artiste jongle avec la vie. Les (nos) désirs, les (nos) peurs, les (nos) joies de ses personnages semblent dérisoires, certes vus de l'autre côté du cadre, mais finalement pas si mauvais à prendre.

Avec l'assurance d'un vieux taoïste, maître Egaña trempe son pinceau dans le rouge menstruel de Diane au bain. Coursé par ses propres chiens, il s'envole légèrement, grâce à deux ailes cachées sous sa veste pied-de-poule, laissant les déesses sur leur faim.

Miguel use et abuse, à dessein, des formes fluides de ses encres qui apparaissent sous nos yeux comme un test de Rorschach psychédélique nous laissant entrevoir "des choses inavouables" qu'il s'empresse de nier.

A l'image de Sade, son mentor, il "surfe" sur Eros et Thanatos.

Un dessin d'Egaña est comme une phrase de Lao-Tseu: "Une par jour au petit déjeuner, si affinités dépasser la doseprescrite."

bandeau-collage21-21x29,7cm
26/02/2021

La mélancolie des espaces Marie Vandooren

Visite virtuelle de l'exposition
Détail de l'exposition Citation de l'artiste Toutes les œuvres de l'exposition 11 Interview de l'artiste Les coups de cœur de l'artiste