Retour à la liste des expositions

Les Rencontres Photographiques de ViaSilva #3

La 3ème édition des Rencontres Photographiques de ViaSilva présente le travail de Mouna Saboni, photographe franco-marocaine et du mexicain Jeremias Escudero. 
En 2019, ils ont arpenté le territoire de ViaSilva avec leurs appareils photo. Ils sont allés à la rencontre de ceux et celles qui habitent ce territoire depuis toujours et de ceux et celles qui le bâtissent aujourd’hui. Ils nous livrent dans cette exposition le résultat de leurs résidences artistiques : deux œuvres qui lient rêverie et écologie, deux nouveaux regards sur ce paysage en mutation.

Lauréats d’un appel à projet portant sur le thème « Durable, la ville en harmonie avec la vie, vivre sans hypothéquer le futur » Mouna Saboni et Jeremias Escudero nous ont livré deux œuvres singulières imprégnées de références culturelles et esthétiques lointaines. 

Durant sa résidence Mouna Saboni à pris le parti de la contemplation de ce qui est promis à n’être plus. La transformation du paysage et de l’environnement mène l’artiste à poser un regard à la fois fragile et onirique.
Au-delà d’une approche documentaire elle se tourne d’avantage vers la poésie et nous dévoile un travail sur la disparition. Dans ses images elle crée un espace onirique, avec des photographies couleurs et noir et blanc, très peu contrastées, aux échelles parfois trompeuses et instables. Des photos silencieuses, où le temps semble être suspendu et les tas de terre déplacés par les engins se transforment en mont Atlas. La lumière prend une grande place et les couleurs pales créent un ensemble doux, presque hésitant, pour donner corps à un projet en construction mais encore invisible. 

Mêlant photographie et pratiques performatives, Jeremias Escudero fait télescoper sa culture mexicaine avec le chantier colossal de ViaSilva. Depuis 2013 il réalise une série d’autoportraits appelée « Le Cerf Bleu » en référence à la cosmogonie huichol. Durant sa résidence le « Cerf Bleu » a fait son irruption à ViaSilva. Les pieds nus (et pas que !), le corps recouvert de peinture, feuillages et objets de récupération, ce personnage est mis en scène comme un esprit qui observe la métamorphose de son monde.  Il en résulte un travail à la fois drôle et troublant, au croisement des traditions animistes et ancestrales et des comptes antiques des forets bretons. Un travail subtil, qui met à l’honneur la nature et les ouvriers, les éléments naturels et la trame verte et bleue de ViaSilva.

Initialement prévue fin mai et en plein air, l’exposition a subi les conséquences du confinement et elle est proposée aujourd’hui sur une nouvelle forme. Environ 80 photos sont réunies dans l’espace de la galerie Net Plus et créent des dialogues et des correspondances formelles entre les deux œuvres. 
Deux livres monographiques, « Ce que pensent les lierres » de Mouna Saboni et « De Agua » de Jeremias Escudero accompagnent l’exposition. Ils sont publiés aux Editions de Juillet et sont le 4ème et 5ème opus de la collection des Rencontres Photographiques de ViaSilva. 

Depuis 2017 les résidences photographiques se succèdent à ViaSilva. 
Leur objectif : garder un témoignage de l’évolution du paysage et révéler le territoire par un regard artistique qui s’alimente des récits et des rencontres humaines. Evènement culturel rare, il inscrit l’art et la photographie au cœur même du projet de développement urbain et donne la possibilité à des artistes de développer un projet inédit sur des temporalités longues (entre 3 et 9 mois sur site).

// ViaSilva est un projet de développement urbain, situé essentiellement sur la commune de Cesson-Sévigné, au cœur de la métropole rennaise et en partie sur les communes de Rennes et Thorigné-Fouillard. Il s’inscrit dans la continuité des quartiers d’habitat existants et de la Technopole Atalante Beaulieu, site stratégique de développement économique et d’enseignement supérieur. 

// Les Rencontres photographiques de ViaSilva sont portées par l’association Les ailes de Caïus, en partenariat avec la SPLA ViaSilva et les Editions de Juillet. Elles sont entièrement financées par le Cercle des mécènes de l’association qui regroupe des acteurs économiques actifs sur le territoire.  
Active à Rennes depuis 2009, l’association Les Ailes de Caïus a pour objet le soutien et la promotion de la création artistique actuelle. L’association marque sa spécificité en favorisant la diffusion de l’art contemporain
hors des circuits habituels, notamment au sein des entreprises mécène, de l’espace urbain et de l’édition.

// La galerie Net Plus 
La galerie Net Plus est le fruit d’une collaboration qui, depuis 10 ans, lie l’entreprise Net Plus et l’association Les ailes de Caïus. Ces années de collaboration ont permis d’aboutir en 2017 à un lieu de 340 m2 dédié à la création contemporaine. Installé au rez-de-chaussée du siège de l’entreprise, ouvert au public, il accueille 4 expositions par an. La programmation artistique et l’accueil des publics sont gérés par l’association. Ouverte à toutes et à tous, la galerie est située à Cesson-Sévigné, à proximité de Rennes. Espace inattendu au sein de l’entreprise, la galerie est un lieu de rencontre où se croisent visiteurs, collaborateurs, clients et partenaires.